VR-Abdominoplastie sans anesthésie générale

La VR-Abdominoplastie est une technique sans anesthésie générale. La plastie abdominale ou abdominoplastie est une opération de chirurgie réparatrice qui vise à corriger les aspects disgracieux de l’abdomen et à affiner la silhouette. C’est l’une des interventions de chirurgie esthétique et réparatrice les plus pratiquées dans le monde, selon le sondage mondial de l’ISAPS (10%).

Photo avant-après VR-Abdominoplastie sans anesthésie générale

Photo avant-après d’une abdominoplastie avec cure de diastasis

 

Le bloc opératoire, un lieu angoissant pour les patients

Dr Tabrez SUFFEE - Chirurgien esthétique à Paris

L’anxiété avant une intervention chirurgicale est définie comme un malaise, tant physique que psychologique, que ressent le patient à l’approche de la chirurgie.

Les études scientifiques ont démontré que ces états d’appréhension engendrent des réactions comportementales importantes et, de ce fait, un risque accru de complications post-opératoires.

C’est ainsi que le Dr Tabrez SUFFEE a eu l’idée d’utiliser un casque de réalité virtuelle qui détourne l’attention du patient et lui permet de « s’évader » pour mieux vivre ce moment angoissant au bloc opératoire. Le patient peut choisir différents thèmes de réalité virtuelle : relaxation, séries ou films Netflix, musique, concert,…

Dr Tabrez SUFFEE Casque VR

Cette technique innovante vise à améliorer la prise en charge globale du patient.

 

L’innovation chirurgicale au service des patients

Qui dit intervention chirurgicale dit anesthésie générale le plus souvent ? Pas toujours, le Dr Tabrez SUFFEE vous propose une technique chirurgicale alternative totalement novatrice. En effet, une plastie abdominale peut désormais être réalisée sous rachianesthésie associée à l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle. L’anesthésie générale n’est donc plus une nécessité pour pratiquer cette intervention de chirurgie esthétique et réparatrice.

 

En quoi consiste cette nouvelle technique : VR-Abdominoplastie sans anesthésie générale ?

C’est très simple. L’intervention est réalisée sous rachianesthésie, c’est-à-dire sous anesthésie locorégionale (ce n’est pas une péridurale), associée à l’utilisation d’un casque de réalité virtuelle.

La rachianesthésie permet de désensibiliser la zone à opérer, le patient reste conscient pendant toute la durée de l’intervention, il n’est pas endormi. Le casque de réalité virtuelle permet d’immerger le patient dans un contexte apaisant, spécifiquement conçu pour favoriser la détente et la sérénité. L’association de ces deux techniques permet de plonger le patient dans un état semi conscient.

Le Dr Tabrez SUFFEE a également amélioré la technique chirurgicale en proposant une correction dynamique et sur mesure du relâchement musculaire (diastasis). Le patient peut communiquer avec le Dr Tabrez SUFFEE et ainsi participer à l’intervention chirurgicale. Il ne ressent aucune douleur au moment de la rachianesthésie ni durant toute l’intervention chirurgicale.

 

Comment se déroule l’intervention de VR-Abdominoplastie sans anesthésie générale ?

L’intervention se passe de la même façon qu’une intervention pratiquée sous anesthésie générale, à la seule différence est que le patient reste conscient et peut collaborer avec le Dr Tabrez SUFFEE :

1- Arrivée du patient le matin de l’intervention à la Clinique Internationale du Parc Monceau-Almaviva Santé (Paris 17ème) et prise en charge par l’équipe médicale.

2- Le Dr Tabrez SUFFEE vient dans la chambre du patient pour lui rappeler le déroulement de l’intervention et réaliser les dessins pré-opératoires de l’abdominoplastie et de la liposuccion.

3- Le patient choisit le programme de relaxation qu’il souhaite regarder dans le casque de réalité virtuelle (VR) durant l’intervention.

4- Le patient est accompagné en salle d’opération, où le Dr Tabrez SUFFEE et l’équipe médicale l’installe confortablement et mettent en place le casque de réalité virtuelle (VR).

5- La rachianesthésie est pratiquée par le médecin anesthésiste. Le patient ne ressent aucune douleur.

6- Les étapes de l’abdominoplastie :

Liposuccion du ventre et des flancs

– Levée du lambeau abdominal

– Resserrement des muscles de l’abdomen (cure de diastasis) en correction dynamique avec le patient qui peut collaborer avec le Dr Tabrez Suffee

– Ablation de l’excès de peau abîmée (distendue, cicatricielle ou avec des vergertues)

– Transposition de l’ombilic . Le patient conserve son ombilic.

– Suture par des fils résorbables

– Mise en place de pansements

– Le patient est guidé par le Dr Tabrez SUFFEE pour constater aussitôt les résultats de l’intervention en touchant son abdomen.

7- Après une heure passée en salle de réveil, le patient regagne sa chambre

8- Le soir même, lever et alimentation

Nota : dans le cadre d’un amaigrissement important (régime, sleeve, by-pass, anneau gastrique) ou dégradation de votre paroi abdominale (grossesses, diastasis, chirurgie abdominale), vous pouvez bénéficier d’une prise en charge partielle de la sécurité sociale. Le Dr Tabrez SUFFEE vous présentera en détail la procédure administrative mettre en place pour en bénéficier.

 

Quels sont les avantages de la VR-Abdominoplastie sans anesthésie générale ?

Cette nouvelle technique opératoire propose une démarche plus humaine qui prône l’amélioration du confort du patient et la gestion de son stress, avant, pendant et après l’intervention. Le Dr Tabrez SUFFEE instaure une relation de confiance et d’échange privilégié avec son patient qui se sent plus impliqué et mieux considéré.

Elle présente de nombreux avantages, aussi bien sur l’état de santé physique et mental du patient que sur les conditions de l’intervention chirurgicale :

• L’anesthésie générale est un facteur de stress important pour certains patients (et leur proches) qui craignent de ne pas se réveiller après l’intervention. Elle peut constituer un frein à la prise de décision de se faire opérer. Cette innovation chirurgicale permet de mettre fin à ces inquiétudes car il n’y a pas d’endormissement. Le patient est rassuré et serein, il envisage son intervention avec beaucoup moins d’appréhension.

• Le patient ne subit plus les désagréments liés l’anesthésie générale : nausées, vomissements, maux de tête, intubation oro-trachéale, maux de gorge…

• Le patient peut communiquer et collaborer avec le Dr Tabrez SUFFEE durant l’intervention sans stress ni douleur.

• Le patient peut constater dès la fin de l’intervention les résultats de son abdominoplastie pratiquée par le Dr Tabrez SUFFEE.

• Les conditions post opératoires sont améliorées : le patient est serein, il passe moins de temps en salle de réveil, subit moins de douleurs post-opératoires et sa convalescence est réduite une fois rentré à la maison.

 

Qui peut profiter de la VR-Abdominoplastie sans anesthésie générale ?

Tout le monde, il n’y a pas d’âge ni de critères spécifiques à respecter pour en bénéficier. Elle est même particulièrement préconisée pour les patients fragiles ou âgés car beaucoup plus facile à supporter. Le Dr Tabrez SUFFEE, chirurgien esthétique à Paris, vous reçoit en consultation au Centre Sainte Avoye situé au cœur du quartier du Marais. Il vous présentera en détail cette innovation chirurgicale et répondra à vos questions. Lors de cette consultation, votre chirurgien esthétique fixera avec vous la stratégie chirurgicale la mieux adaptée à vos besoins.

 

Cette technique peut elle être utilisée pour une autre intervention ?

D’autres interventions que l’abdominoplastie peuvent être réalisée sous rachianesthésie.

Le Dr Tabrez SUFFEE vous reçoit en consultation pour vous présenter le panel de ces interventions.

 

En Résumé, 

• La réalité virtuelle (VR) est un outil thérapeutique révolutionnaire, sans effet secondaire.

• La VR-Abdominoplastie est une technique sans anesthésie générale

• La VR-Abdominoplastie associe la rachianesthésie à un casque de réalité virtuelle.

 

Toutes vos questions sur la VR-Abdominoplastie

 

Les documents pour l’intervention

• Le formulaire du consentement qui vous sera remis par votre chirurgien après une information claire, loyale et appropriée. Vous devez le compléter et signer en double exemplaire puis le remettre à votre chirurgien pour être conservé dans votre dossier médical. A noter qu’à défaut de ce document de ce consentement signé, l’intervention chirurgicale ne pourra pas avoir lieu.

• Le document d’information sur l’abdominoplastie qui est la fiche rédigé par la SOFCPRE. Cette fiche résume en grand partie l’information que votre chirurgien vous a donné lors de la consultation.

• Le devis
Si votre intervention est prise en charge par la sécurité sociale car une demande d’entente préalable auprès de votre CPAM a été acceptée, le devis comprendra les dépassements d’honoraires du chirurgien et du médecin anesthésiste. A la sortie d’hospitalisation, vous aurez les factures acquittée que vous pourrez adresser pour votre remboursement.

Si votre intervention est purement esthétique, tout est à votre charge. Il n’y aura pas de prise en charge par la sécurité sociale ni par votre mutuelle. Les frais comprennent les honoraires du chirurgien et du médecin anesthésiste, les frais de bloc opératoire, les frais d’hospitalisation, les frais des examens complémentaires avant et après l’intervention et les frais de pharmacie (médicaments, bas de contention, gaine abdominale,…).

Si vous bénéficiez de la couverture maladie universelle, il n’y a pas de devis car les dépassements d’honoraires sont interdits.

Les examens à faire avant l’intervention 

Lors de la consultation pour programmer votre date d’intervention, le chirurgien vous remettra des documents qui comprend des examens à effectuer. Le bilan minimum comprends 
– numération formule sanguine (NFS)
– plaquettes
– TP
– TCA
– Groupe sanguin, Rhésus et Recherche d’agglutinines irrégulières (RAI)
– Ionogramme sanguin
– Urée
– Créatinine avec calcul de la clairance

En cas d’anomalies, d’autres examens (ECG,…) seront peut-être nécessaire.
Les résultats seront à transmettre au chirurgien et à ramener lors de la consultation d’anesthésie.

Les examens à faire après mon intervention

• La surveillance des plaquettes s’effectue deux fois par semaine pendant 15 jours. Pour la prévention des maladies thromboembolique (phlébite,  embolie pulmonaire), une anticoagulation préventive par Lovenox® de quinze jours est mise en place. Il existe des rares cas d’allergie au Lovenox® qui est responsable d’une thrombopénie c.a.d une baisse de plaquettes dans le sang. Cette baisse si elle est importante provoque des trouble de la coagulation (saignement, anémie) d’où la nécessité de la surveiller par une prise de sang.
Il faudra adresser les résultats à votre médecin traitant ou votre chirurgien.

• La numération formule sanguine (NFS) est prescrit en même temps que les plaquettes. Il n’y a pas besoin de faire deux prise de sang. S’il y a une baisse d’hémoglobine (anémie), une supplémentation par Fer (Tardyferon) sera mise en place. En parallèle, il conviendra d’avoir une alimentation riche en fer.

Bas, collants ou chaussettes de contention ?

Pour ce type de chirurgie, il est conseillé d’avoir des bas de contention de classe 2. C’est un dispositif médical qui bénéficie d’un remboursement à hauteur de 60% sur la base de la Sécurité Sociale qui est de 29,78€. Votre mutuelle pourra compléter la différence.

Le port du bas de contention est conseillé pour diminuer les risques thromboembolique. Vous aller commencer à les porter pour descendre au bloc opératoire et vous allez le garder pendant l’intervention et l’hospitalisation. Vous pouvez enlever les bas de contention quand vous dormez ou pour les laver. Et, vous pourrez arrêter d’en porter quand vous reprenez une marche normale.

L’arrêt de travail

En cas de prise en charge de votre intervention par la sécurité sociale, vous avez droit à un arrêt de travail. La durée de cet arrêt de travail est à déterminer en prenant en compte le type de travail que vous faites. En général, il est de trois semaines.

Vous pouvez prévenir votre employeur de votre arrêt en avance dès que la date d’intervention est fixée. Votre employeur n’a pas le droit de vous demander l’objet de votre intervention chirurgicale car c’est du secret médical.

Lors de votre hospitalisation, vous n’avez pas à envoyer d’arrêt de travail. L’arrêt de travail vous sera remis à la sortie d’hospitalisation. C’est est à ce moment que vous avez 48h pour adresser les volets 1 et 2 à votre CPAM et le volet 3 à votre employeur.

Cet arrêt de travail pourra être prolongé par le chirurgien ou votre médecin traitant en cas de fatigue, retard de cicatrisation ou une complication.

Combien de temps sans sport ?

L’arrêt de sport est à déterminer en fonction des actes spécifiques (cure de hernie, cure de diastasis, lipoaspiration) durant l’abdominoplastie ou des gestes associés (bodylift, lipofilling des seins, lipofilling des fesses).

Il est conseillé d’arrêter toutes activités sportives à part la marche pendant trois semaines minimum.

Une fois la cicatrisation acquise, votre chirurgien vous autorisera certaines activités sportives privilégiant les autres parties du corps.

Si nécessaire, le chirurgien vous prescrira un certificat médical de dispense de sport pour votre salle de sport. Ceci vous permettra de ne pas payer vos cotisations pendant la durée de la dispense de sport.

La piscine est déconseillée tant que la cicatrisation n’est pas acquise, en moyenne 3 semaines.

Quelle type d’alimentation après mon intervention ?

Il n’y a pas de régime particulier à faire si vous avez une alimentation équilibrée.

Il est conseillé d’avoir une alimentation riche en fibres pour éviter une constipation.

Il est également conseillé d’avoir une alimentation riche en fer qui permet de faire remonter plus vite le taux d’hémoglobine. Ceci diminuera votre temps de convalescence.

Est-ce que je dois arrêter de fumer ?

Le tabac est néfaste dans la chirurgie esthétique. Il est vivement conseillé d’arrêter un mois avant et 15 jours après une VR-abdominoplastie. La cigarette électronique avec nicotine produit les mêmes effets néfastes. Le tabac augmente le risque d’infection, de nécrose de la peau, de cicatrices inesthétiques, de complications respiratoires et cardiaques.

Le Tabac-Info-Service (3989) ou un tabacologue pourra vous aider à arrêter de fumer.

Est-ce que je dois arrêter mes médicaments ?

Il ne faut pas arrêter vos médicaments au long cours sans avis du chirurgien ou du médecin anesthésiste.

La pilule pourra être arrêté si vous avec des facteurs de risque de faire une thrombose veineuse ou une embolie pulmonaire.

L’arrêt de l’aspirine n’est pas obligatoire. Il sera discuté au cas par cas.

Quelles autres interventions peuvent être associées ?

Le mummy makeover est une association de plusieurs chirurgies pour redessiner sa silhouette en une seule intervention. Vous pourrez choisir en accord avec votre chirurgien un mix parmi ces interventions :
– abdominoplastie
– augmentation mammaire avec implant mammaire ou avec votre propre graisse (lipofilling mammaire)
lifting des seins
bodylift
– lifting des bras ou brachioplastie
– lifting des cuisses ou cruroplastie
– lipofilling des fesses ou VR-Brazilian Butt Lift

Est-ce qu’il une anesthésie générale du coup pour faire plusieurs interventions ? Non, car en faisant la VR-Abdominoplastie sous rachianesthésie avec le casque de réalité virtuelle (VR), il n’y a pas besoin d’anesthésie supplémentaire pour le lifting des cuisses et le lipofilling des fesses. Un complément d’anesthésie (sédation légère avec un masque laryngé) sera nécessaire pour la chirurgie au niveau des seins ou des bras,

Que devient mon nombril ?

Vous aurez remarqué que l’intitulé de l’intervention c’est dermolipectomie abdominale avec transposition de l’ombilic. Le mot transposition signifie déplacement dans notre cas.

Lors du décollement cutanée de l’abdominoplastie votre ombilic est incisé et préservé. Après excision de l’excès cutanéo-graisseux, la peau saine sus-ombilicale est redrapée vers le bas. Une incision en V ou ronde est ensuite réalisée à l’endroit où il y a l’ombilic.

Le nombril est ensuite extériorisé au même endroit initial et suturé à la peau par des fils résorbables ou non résorbables. Grâce à cette technique de transposition, votre nombril est conservé.

Que devient ma cicatrice de césarienne ?

Votre cicatrice de césarienne sera retiré lors de l’intervention pour n’avoir au finale qu’une seule cicatrice.
La cicatrice de césarienne se fibrose avec le temps et doit être retirée pour partir sur une nouvelle base de cicatrisation.

Refaire une abdominoplastie après ma grossesse ?

Si vous êtes enceinte après une abdominoplastie, il ne faut pas s’inquiéter. Quelques mois après votre accouchement, vous pouvez prendre rendez-vous avec votre chirurgien pour faire un bilan de votre ventre.

Si votre ventre est abîmé, il est toujours possible de faire une retouche telle qu’une mini-abdominoplastie s’il y a un excédent de peau et/ou une liposuccion s’il y a un excédent de graisse.

La nouvelle cicatrice sera sur l’ancienne cicatrice et l’excédent de peau sous-ombilicale sera retirée.

Refaire une abdominoplastie après avoir maigri ?

Si vous avez perdu du poids et que c’est stabilisé sur trois mois, vous pouvez consulter votre chirurgien pour faire le point sur votre ventre.

En cas d’excès de peau, une mini-abdominoplastie pourra être réalisée. La nouvelle cicatrice sera sur l’ancienne cicatrice et l’excédent de peau sous-ombilicale sera retirée.

Quels sont les risques ?

L’hématome est une collection de sang dans la paroi abdominale. Il est nécessaire de repasser au bloc opératoire pour l’évacuer. Ceci n’altère pas les résultats esthétiques mais prolonge votre convalescence. Si l’anémie associée à l’hématome est mal tolérée, une cure de Venofer® ou une transfusion de culots globulaires est réalisé. 

Une cellulite de la paroi abdominale est une infection post-opératoire qui nécessite une antibiothérapie adaptée qui sera instaurée en hospitalisation et poursuivie à la sortie.

Un abcès de la paroi abdominale nécessitera un drainage chirurgicale au bloc opératoire avec instauration des antibiotiques.

Le serome est un épanchement de liquide lymphatique qui peut nécessiter une ponction évacuatrice au cabinet suivi d’une compression. Pour prévenir la formation su serome, le panty ou gaine abdominale fait la compression pour éviter l’espace mort due au décollement lors de la plastie abdominale.

Une désunion est un lâchage de suture qui cicatrise spontanément avec des soins locaux avec une infirmière.

La nécrose cutanée est due à un défaut de vascularisation. Elle est souvent liée à la consommation du tabac. D’où l’intérêt d’arrêter le tabac avant et après l’abdominoplastie.

Une altération de la sensibilité (aspect cartonné) est normale en post-opératoire car lié au décollement des tissus. La sensibilité revient généralement vers 6 mois.

J’ai l’impression d’être toujours gonflé malgré l’abdominoplastie ?

L’œdème persiste pendant trois mois. Le résultat esthétique définitif est évalué au bout de trois mois.

Les bleus ou ecchymoses disparaît au bout de trois semaines

Les endroits plus ou moins dur peut correspondre à des zones de liposuccion. Il faut mettre la gaine pour améliorer le résultat esthétique. Des massages par un kinésithérapeute pourra être nécessaire mais pas avant un mois.

Dans quelle position dormir ?

Il faut dormir dans une position semi-assise avec les genoux un peu fléchis en mettant un coussin en dessous des genoux. Ceci diminuera la tension au niveau de votre ventre.

Il faut également bouger les pieds et les jambes de temps en temps pour limiter les risques de phlébite ou d’embolie pulmonaire.le prix

Je peux tomber enceinte après ?

L’abdominoplastie est une intervention de la paroi abdominale. C’est une chirurgie qui reste superficielle par rapport aux organes contenu à l’intérieure de l’abdomen. Vous pouvez tout à fait tomber enceinte et avoir une grossesse normale.

Si le résultat esthétique se détériore 6 mois après votre accouchement, votre chirurgien saura vous proposer une retouche chirurgicale pour y remédier. Souvent, c’est une mini-abdominoplastie pourra être réalisée pour améliorer le résultat esthétique.

Quel est prix d’une abdominoplastie ?

Le prix d’une abdominoplastie varie d’un chirurgien à l’autre, d’une région à l’autre, d’un pays à l’autre.

En cas de prise en charge par la sécurité sociale, le devis qui vous sera remis comprend les dépassement d’honoraires du chirurgien et du médecin anesthésiste. Votre mutuelle pourra prendre en charge une partie ou la totalité.  Les frais de bloc opératoire, d’hospitalisation, de pharmacie, de soins infirmiers sont prise en charge par la sécurité sociale.

Si c’est purement esthétique, le devis qui vous sera remis comprend les honoraires du chirurgien et du médecin anesthésiste, les frais de bloc opératoire et le nuits à la clinique. En plus, il faut prendre en compte le coût des médicaments, le panty, le bas de contention, les soins infirmiers.
Par contre, il n’y a pas de surcoût lié à la VR-Abdominoplastie par rapport à une abdominoplastie sous anesthésie générale.

C’est quoi la différence avec une mini abdominoplastie ?

Il n’a pas de transposition de votre ombilic dans la mini abdominoplastie. C’est que la peau sous-ombilicale qui est excisée après liposuccion. L’intervention peut être réalisée sous rachianesthésie ou anesthésie locale.

Les suites sont plus simples avec des soins locaux à réaliser par un(e) infirmiers. Les fils de suture sont résorbable. Il ne peut y a avoir de cure de diastasis associé.
Cette technique peut être utilisée s’il faut refaire à nouveau une abdominoplastie.

C’est quoi le Redon ?

Le Redon est un système de drainage que le chirurgien mets pendant l’intervention. Ce système comprend un tuyau en plastique qui est relié à une bouteille qui permet de surveiller et quantifier le liquide.

C’est un moyen de surveillance en hospitalisation car si la bouteille se remplit rapidement, ça oriente vers un hématome en cours de constitution. Ceci permet à l’équipe de vous surveiller et de réagir plus rapidement pour apporter les bon soins.

Le Redon est retiré quand leur débit sur 24h n’excède pas 30cc. Le retrait par l’infirmière n’est pas douloureux.

J’ai des oreilles au niveau de mes cicatrices ?

Il s’agit des imperfections de résultats. Une retouche chirurgicale est nécessaire pour s’en débarrasser. Les oreilles cutanées sont enlevées chirurgicalement sous anesthésie locale. Certes, ça prolonge la cicatrice mais le résultat sera plus esthétique. La suture se fait aux fils résorbables. Des soins locaux quotidiens par une infirmière sont nécessaires jusqu’à la cicatrisation complète.

Combien de kg je vais perdre avec mon abdominoplastie ?

L’abdominoplastie n’est pas une intervention pour perdre du poids comme la sleeve gastrectomie ou le By-Pass. Néanmoins, on peut perdre 2 voire 3 kg avec le tablier abdominal qu’on retire pendant l’intervention.

La liposuccion associée permet de redessiner votre silhouette et vous fait perdre quelques centaines de gramme en plus.

Et, comme vous vous sentez mieux dans votre corps et dans votre tête après cette intervention, le résultat esthétique s’améliore et vous vous affinez encore.

Existe t-il des contre-indications à l’abdominoplastie ?

L’obésité est une contre-indication à cette type de chirurgie car elle augmente les risques d’avoir des complications. Votre indice de masse corporelle (IMC) sera évalué en consultation.
Une infection en cours doit faire différer l’intervention.
Une anémie doit être explorer et corriger avant l’intervention.

Quand je peux avoir une date d’intervention ?

Deux possibilités.
Si le chirurgien juge que vous pouvez bénéficiez d’une prise en charge de la sécurité sociale, il vous remettra une demande d’entente préalable. Vous devez compléter cette demande d’entente préalable et ensuite l’adresser en recommandé avec accusé de réception à votre CPAM. Il faudra attendre votre convocation par le médecin conseil et ensuite sa réponse pour programmer une date d’intervention.

Si l’abdominoplastie est purement esthétique, il faut respecter un délai de réflexion légale de quinze jours. Vous pouvez profiter de ce temps pour vous organiser et effectuer le bilan nécessaire à la chirurgie. Votre date d’intervention doit légalement être 15 jours après la date de consultation.

La prise en charge de la Sécurité Sociale : demande entente préalable

Si le chirurgien juge que vous pouvez bénéficiez d’une prise en charge de la sécurité sociale, il vous remettra une demande d’entente préalable.
Vous devez compléter cette demande d’entente préalable et l’adresser en recommandé avec accusé de réception à votre CPAM.
Vous serez convoqué et examiné par le médecin conseil de la CPAM dans les 15 jours.

Si vous n’avez pas reçu de convocation dans les 15 jours, ça vaut acceptation de la part de la sécurité sociale.

Si vous êtes convoqué, c’est le médecin conseil qui décidera ensuite s’il vous accorde ou non la prise en charge de la sécurité sociale. Si la demande est refusée, vous et le chirurgien ser notifié par la CPAM. Si la demande est acceptée, c’est seulement le médecin qui reçoit le courrier d’acceptation.

Ce courrier d’acceptation est nécessaire pour la programmation de votre intervention.

Tout n’est pas perdu si votre demande d’entente préalable est refusée. Vous avez la possibilité de faire appel dans un délai d’un mois avec un courrier motivé. N’oubliez pas de l’envoyer en recommandé avec accusé de réception.

La veille de l’intervention

Il ne faut vous raser ni épiler le pubis pour l’intervention. Vous prendrez une douche à la Bétadine Scrub le soir en insistant sur le centre, le nombril, les aisselles, les pieds et la zone génito-anale. N’oubliez pas de préparer votre sac pour la clinique avec gaine (panty), bas de contention, vêtements confortables(pas de jeans), chaussures plates, chaussons, affaires de toilette, lecture, tablette. N’oubliez pas les documents administratifs tels que devis signé, consentement signé, chéquier, pièce d’identité, carte vitale, carte de mutuelle.

Il faut rester à jeun 6h avant l’intervention. Ce n’est pas forcement minuit si vous n’êtes pas opéré tôt le matin.

Est-ce que je peux conduire ?

Vous devrez être accompagné pour la sortie de la clinique. Vous pouvez reprendre la conduite pour des petit trajets au bout de deux semaines.

Je suis toujours fatigué. C’est normal ?

Il est normal d’avoir une fatigue qui persiste pendant un mois. Cette fatigue peut s’intensifier si  vous avez une anémie pu subit une cure de diastasis.

Les symptômes qui doivent alerter ?

En cas de symptômes, il faut contacter votre chirurgien

– Fièvre (plus de 38°) avec une grande plaque rouge et chaude sur le ventre
– écoulement à travers la cicatrice
– douleur au niveau du mollet
– essoufflement
– plaque noire sur la peau
– sensation de poche de liquide au niveau du ventre